Le jour où j’ai refusé un CDI pour voyager

17504969_1255163414591543_5577331537103096031_o

Depuis quelques semaines, le doute s’est emparé de moi, je ne me sens plus aussi bien dans cette Irlande qui m’a pourtant tant apporté. Je sens le besoin de renouveau s’imposer de plus en plus, l’envie d’ailleurs devenir obsédante et le mal du pays pointer le bout de son nez. Moi, qui suis pourtant toujours sous le charme de ce pays et de ses habitants. Et pourtant…

Partir… Pour vivre ses rêves

Aujourd’hui restera sans doute un jour important dans ma vie. Aujourd’hui, j’ai certainement pris l’une des décisions les plus importantes du moment. Aujourd’hui, j’ai refusé un CDI, un poste à responsabilités, tâches variées et salaire sympathique… Aujourd’hui, j’ai refusé la sécurité pour l’aventure, refusé un emploi quand tant d’autres sont en galère. Beaucoup me trouveront folle, certains m’admireront, d’autres me jugeront, peu me comprendront. 

Dans cette société où le CDI est devenu Graal, dans ce monde où tout est fait pour nous pousser à abandonner nos rêves pour la sécurité, j’ai décidé de ne pas suivre le chemin que l’on m’avait tracé. J’ai décidé de tout quitter à nouveau, de prendre des risques et de repartir à zéro. Encore une fois…

IMG_1933

Je sens qu’une nouvelle étape se prépare, qu’il est temps pour moi de prendre un nouveau départ. Cette décision aura été très difficile à prendre. Tout abandonner à nouveau quand je commençais tout juste à construire quelque chose ici, quitter une nouvelle fois la petite famille que je me suis construite ici. Mais le besoin de partir devient de plus en plus fort, incontrôlable, obsédant. Le syndrome de la bougeotte, vous connaissez ? Je crois que j’en suis sérieusement atteinte à vrai dire.

Alors, j’ai décidé de repartir… Il faut savoir ne pas abuser des bonnes choses, savoir se retirer quand tout va bien afin de toujours garder un bon souvenir de l’expérience vécue. Depuis quelques mois, je sens mon expérience irlandaise s’essouffler, l’appel de l’aventure se réveiller, la mélancolie s’installer. C’est pour toutes ces raisons qu’aujourd’hui, j’ai décidé de dire au revoir à l’Irlande, qui m’est pourtant si chère.

giphy (1)

Au revoir Irlande, et merci pour tout

En 3 ans entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, j’aurais appris des milliers de choses. Je sais maintenant que je suis faite pour vivre à l’étranger. L’Irlande aura marquée ma vie profondément. Elle m’aura donné le goût du voyage au long cours. La possibilité de rencontré des gens extraordinaires. Un travail génial où j’ai pu apprendre et m’épanouir. Des souvenirs inoubliables. Des moments de galère aussi, plusieurs, que j’ai toujours surmonté. L’Irlande m’aura révélée ma force, ma vraie personnalité. Ici j’aurai appris l’autonomie mais aussi la solitude. Le bonheur intense des retrouvailles mais aussi la douleur inexplicable des aux revoir. Le sentiment profond d’appartenir à deux endroits et l’incompréhension que cela génère. L’art de s’amuser, le « craic », mais aussi la vie d’adulte responsable… L’Irlande m’a tellement offert, elle m’a fait grandir, évoluer découvrir tant de choses. Elle m’a permis de me révéler à moi-même et aux autres. Pour tout cela, je ne remercierai jamais assez ce pays.

DSC01373

Je serai toujours profondément attachée à l’Irlande et à ses habitants, et j’en suis persuadée, je reviendrai. Et pourtant, l’appel du large sonne de plus en plus fort. Et la culpabilité aussi. Paradoxe du voyageur, le cœur déchiré entre ses voyages. Paradoxe de l’expat, le cœur déchiré entre ses différentes maisons.

Des semaines de réflexion, des heures de discussions avec ma famille, mes amis, mes collègues, pas mal de doutes et une grosse remise en question m’ont amenés à prendre cette décision, qui je pense, reste la meilleure à prendre. Croyez-moi, quitter un milieu stable où vous avez tout vos repères, ce n’est pas chose facile. Et peu de monde peuvent réellement comprendre votre situation. 

Malgré tout, je reste persuadée que l’on ne vit qu’une seule fois et que les regrets sont inutiles. Alors c’est décidé, je pars !

giphy

Et maintenant, je fais quoi ?

Profiter de mes derniers moments en Irlande jusqu’à la fin de l’été : voilà mon plan à court terme ! Ensuite, rentrer en France, un peu, retourner aux sources. Profiter de ma famille et de mes amis. Après tout ce temps, c’est l’un de mes plus gros besoins à l’heure actuelle. Se reconnecter un peu avec la vie que j’ai laissée lorsque je suis partie afin de repartir sur de bonnes bases.

Et un plus gros projet à venir, encore en réflexion, un nouveau départ longue durée à moyen terme. Mais, ça je vous en dirait plus en temps venu 😉

DSC_0171

Après tout, peut être qu’en voyage aussi l’amour dure trois ans.

Au revoir Irlande, bonjour le Monde.

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où j’ai refusé un CDI pour voyager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s