Cuba, ou la joie de vivre à l’état brut

IMG_2657

Cuba, c’était un peu le rêve de toute une (jeune) vie, l’exotisme, l’histoire et le mystère. Voilà ce qu’était Cuba pour moi dans mon imaginaire de voyage. J’y ai, bien entendu, retrouvé ces 3 adjectifs, mais ce qui m’a le plus frappée, le mot que je retiendrai désormais de Cuba c’est joyeux! J’ai rarement vu autant de sourires, rarement entendu autant de rires et rarement vu de gens aussi heureux.

Souris, t’es à Cuba!

A Cuba, ce qui m’a frappée dès mon arrivée, c’est cette joie ambiante, ce sourire greffé sur tout les visages, des plus petits aux plus grands, cet accueil incroyable. Et croyez-moi, niveau accueil génial, je m’y connais avec l’Irlande!

Ici, il n’y a pas d’inconnu, la famille c’est toute ta rue, tu sais tout ce qui se passe car tout le monde vis ensemble sous le ciel cubain. Et tu te sentiras vite faire partie de cette famille. Les cubains t’ouvriront leurs bras rapidement grâce à un verre de mojito ou un rhum-cola (Bien que le Coca existe, il n’a pas encore envahi toute l’île, merci). Tu ne pourras pas refuser un tel accueil et tu feras désormais parti de leur grande famille. Parce que Cuba, c’est aussi ça. Des gens avec un cœur gros comme ça. Des gens qui ne possèdent presque rien et qui sont prêt à te donner tout ce qu’ils ont. Des gens qui sont prêts à te venir en aide au moindre besoin. Des gens que tu auras vu quelques heures ou quelques jours au mieux mais que tu n’oublieras jamais.

Cienfuegos retouche 1

À La Havane, j’ai assisté au repas familial, à Viñales, nous avons partagé une bouteille de rhum avec nos hôtes et à Trinidad, une nuit au bar et nombres de danses avec beaucoup de personnes. Nous nous sommes fait de nombreux nouveaux amis! Où que nous allions, nous trouvions toujours une main tendue, un sourire et un petit mot gentil.

Parce que Cuba c’est aussi tout ça…

Ici, on se retrouve au bar du coin, en famille et entre amis pour quelques pas de salsa au son d’un groupe local et live! Entre spectacle des troupes de danses, leçons de salsa et démonstrations de pas enflammés, c’est aussi ça la vie à Cuba. Ici, vous trouverez un cubain pour vous entraîner sur la piste où que vous soyez! Et si vous ne savez pas danser, ils sont très bons profs, ne vous en faites pas! 😉

Ici peu de connexion au monde. Peu de contact téléphonique avec l’étranger, un réseau internet encore un peu chaotique et une communication plus ou moins contrôlée par l’Etat. Ici, une bouteille de rhum est considérée comme un plaisir à garder pour les grandes occasions. Ici, pas d’hypermarché, pas de galerie marchande et encore moins de centre commerciaux.

DSC03873

Ici, les enfants jouent encore dans la rue, ensemble. Pieds nus, pistolets en bois ou ballon au pied, les rires résonnent dans les rues de Cuba. Pas de console dernier cri, peu de jouets et des vêtements récupérés. J’ai rarement vu des enfants aussi heureux.
Les parents eux ne sont pas en reste. Regroupés en bas de leurs casa, assis à même le trottoir autour d’une bouteille de rhum, d’une cigarette (voire d’un cigare) ou d’une table de dominos, eux aussi ont le sourire communicatif.

DSC04097

Ici, pas de problème. Comme nous a dit l’une de nos charmantes hôtesses, « el unico problema en la vida es la muerte porque solo se muere una vez » et c’est bien là la philosophie de toute l’île. Confort parfois sommaire, vie de troc et de débrouille mais rien n’entache leur bonne humeur quotidienne. Cuba, c’est aussi ça, un sourire géant et communicatif.
Ici, les enfants vont à l’école en cheval ou en vieux bus roulant portes ouvertes en guise de climatisation. Ici les travailleurs vont aux champs à chevaux, à moto ou à vélo, armés de leurs cigares et de leurs bottes en caoutchouc. Pas de bouchon, ici on ne se presse pas. La vie à Cuba c’est relax.

Voiture police retouche 1
A l’image de la patrouille de Police…

Ici, les animaux partagent la vie de la maison, les vaches, poules et autres chèvres ou cochons se promènent librement sous les fenêtres et parfois même dans les casas. Le réveil se fait au son du coq et les chèvres s’occupent d’entretenir les champs. La journée est rythmée par les sabots des cheveux claquant sur le pavé. Cuba est aussi sauvage.

DSC04090
Ici, la moindre note de musique se transforme en pas de danse endiablé, sur la plage, au bar et même au travail! La joie de vivre à Cuba passe par le mouvement et le son. Et cela dès le plus jeune âge. Ici la danse coule dans le sang, c’est une manière de s’exprimer à part entière. Cuba, c’est aussi ça, un rythme endiablé qui ne s’arrête jamais.

Yo soy Cuba

Bref, Cuba c’est tout ça et bien plus encore! Cuba restera définitivement gravé dans ma tête et dans mon cœur. Il est bien difficile de retranscrire toutes ces émotions avec des mots. Allez-y, foncez, allez vivre tout cela par vous même et vous me comprendrez.

DSC04223

Publicités

8 réflexions sur “Cuba, ou la joie de vivre à l’état brut

  1. Dire que nous étions il y a seulement quelques semaines encore ! Ton texte nous y replonge avec le même plaisir que le tien. L’accueil, les sourires, les décors et cette ambiance si spéciale dans des villes qui semblent avoir arrêtés le temps. Tout le monde nous disait, c’est maintenant qu’il faut y aller… nous sommes carrément d’accord.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s