Toujours Etre Ailleurs, expatriée à Vienne

L., 2X ans

Pays d’expatriation : Vienne, Autriche

Depuis : six mois (arrivée : août 2016)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Peut-tu te présenter en quelques lignes? 

Bonjour, moi c’est L., le pseudo derrière lequel je me cache avec mon blog Toujours Être Ailleurs. J’ai la vingtaine (mais plus proche des trente que des vingt ans désormais) et je travaille comme assistante d’édition dans une maison d’édition française. Ma première passion est la lecture (même si croyez-moi passer ses journées à lire n’est pas toujours très amusant au bout de six ans) mais je suis aussi une accro aux séries télé, une fan de cinéma asiatique et bien sûr une voyageuse passionnée. Depuis mon premier voyage solo à Barcelone en 2013 j’explore l’Europe et j’espère bien bientôt franchir les frontières de notre vieux continent. Sinon depuis août 2016, moi et mon chat avons posé nos valises en Autriche, à Vienne. Je suis la deuxième dans ma famille à goûter aux joies de l’expatriation puisque ma sœur habite déjà depuis quatre ans en Écosse.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pourquoi as-tu quitté la France ?

J’ai toujours voulu avoir cette expérience de vivre à l’étranger, pour me confronter à d’autres cultures et baigner dans un nouvel environnement. J’ai pas mal déménagé en France au fil des ans, je fais partie de ces gens qui se sentent bien partout et nulle part : je déteste quand on me demande d’où je viens, je ne sais jamais quoi répondre ! Je pensais avoir cette opportunité durant mes études et il se trouve que j’ai trouvé du travail plus rapidement que prévu, alors j’ai préféré jouer la carte de la sécurité.

J’ai longtemps cru que j’aurai le courage de postuler pour un PVT à Hong-Kong, l’une des destinations que j’ai toujours rêvé de visiter (les films de Wong Kar-Wai hantent mes pensées). Et finalement, j’ai découvert Vienne en février 2015 et ai eu un coup de foudre immédiat : j’y suis restée quatre jours mais ai tout de suite eu l’impression d’avoir toujours habité là. C’était la première fois que je ressentais quelque chose d’aussi fort avec une ville ou un quelconque endroit. Courant 2015, il s’est passé certaines choses qui m’ont fait revoir mes priorités du tout au tout et déménager est devenu vital. Vienne s’est présentée comme une évidence. J’ai préparé mon départ pendant un an, ai eu l’incroyable chance de pouvoir garder mon travail en France et suis partie à la fin de l’été 2016. Quand je raconte pourquoi j’ai déménagé, on s’étonne parfois de mon parcours mais je ne vois pas ce qu’il y a de si extraordinaire : certains partent à l’étranger pour suivre l’élu(e) de leur cœur, c’est exactement mon cas, sauf que mon coup de foudre n’a pas été pour un être humain mais pour une ville !

vienne_karlskirche

Qu’as-tu trouvé à l’étranger ?

Une certaine sérénité qui me manquait depuis des années : ça peut paraître bête mais se sentir bien où l’on habite est quelque chose de primordial et je ne m’étais jamais rendu compte à quel point c’était important. Depuis que je suis partie, tout n’est pas rose loin de là, mais j’ai moins l’impression d’être prise au piège d’une vie qui ne me correspondait pas.

Au-delà d’un équilibre personnel, j’y ai également trouvé cette autre culture que je souhaitais tellement découvrir. Les petits défis du quotidien, entre familiarité et différences, ajoutent beaucoup de piment à l’existence. Tout devient une espèce d’aventure, c’est très rafraîchissant et on en apprend beaucoup sur l’autre comme sur soi.

Et puis bien évidemment j’y ai (re)trouvé les cafés autrichiens, auxquels je voue un véritable culte : je pourrais y passer des heures, c’est un des aspects de la culture autrichienne qui m’a tout de suite fait craquer pour ce pays. Proposez-moi un chocolat viennois, une part d’Apfelstrudel, le tout sur une banquette en velours éliminé et vous faites de moi la plus heureuse des femmes !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des conseils pour tout ceux qui veulent découvrir Vienne ou s’y installer, comme toi ?

Ne pas avoir peur de la langue allemande : les Autrichiens parlent majoritairement très bien anglais, et beaucoup le français, alors ne croyez pas que vous aurez des difficultés à communiquer. Tant que vous saluez en disant Grüss Gott et non Guten Tag, on ne devrait pas vous regarder (trop) de travers ! Par contre si vous comptez rester plus longtemps, apprendre un peu d’allemand me semble important (même si, comme ailleurs, on vous répondra souvent en anglais quand on entendra votre allemand hésitant…).

Aussi, ne pas se laisser rebuter par des préjugés : Vienne, et l’Autriche en général, sont des endroits sous-estimés. Pourtant ils ont beaucoup à offrir : Vienne est une ville sublime, la campagne autrichienne offre des paysages à couper le souffle, la culture y est très diversifiée, la gastronomie délicieuse (si on apprécie les plats un tant soit peu roboratifs) et le coût de la vie pas très élevé par rapport à d’autres pays de l’Europe de l’Ouest.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Je m’étais donné au moins un an, pour voir, mais à l’heure actuelle il me semble inconcevable de rentrer en France l’été prochain. Donc pas de projet particulier, si ce n’est continuer à découvrir Vienne et l’Autriche, apprivoiser une autre culture, apprendre de manière plus intensive l’allemand sans oublier d’explorer les pays alentour et… qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

vienne_leopoldstadt

Si vous voulez continuer à suivre les aventures de L., c’est par ici que ça se passe: Toujours Etre Ailleurs 🙂 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s