29/11/15-29/11/16: Un an d’expatriation!


Il était une fois le départ…

Mardi dernier, cela faisait exactement un an que je suis repartie. Un an que j’ai pris cet avion sans savoir quand j’allais revenir. Cette fois-ci, ce n’était pas un stage, pas un échange universitaire, pas des vacances… C’était un déménagement, un vrai, pour de bon, je m’envolais pour vivre en Irlande, sans date retour, sans autre projet.

Je me souviens encore de ce jour à l’aéroport de Nantes, comme si c’était hier, ce dimanche 29 novembre 2015. C’est drôle d’ailleurs, j’ai les yeux qui brillent en y repensant. Mon premier départ toute seule, plus de copain pour m’accompagner ; mon premier billet aller uniquement… Du haut de mes 22 ans, toute naïve, je pensais revenir régulièrement, comme tous les expats…

Départ

…Le doute

Je me rappelle de ces au revoir déchirants aux portiques de sécurité, je revois les larmes de mon père qui se cache pour ne pas me voir partir, je revois ma mère  essayant de le rassurer et essayant de se rassurer elle-même, je revois ma sœur me faire un dernier coucou un mouchoir à la main… Et je me revois tourner le dos et partir, passer ces portiques. Un dernier coucou et je disparais.

Les 2 heures d’attente dans le salon d’embarquement ont certainement été les plus intenses de ma petite vie : qu’avais-je fait ? Qu’est ce que j’allais devenir maintenant ? Soyons francs, j’ai pleuré, beaucoup… Texté aussi, beaucoup… Ma maman, ma sœur, pour leur dire que tout irait bien et qu’on se reverrait vite ; mon cousin, pour lui dire qu’il me manquait déjà ; mes copains pour leur dire de ne pas m’oublier, ma meilleure amie pour programmer nos retrouvailles… Je ne savais pas encore que j’allais vivre quelque chose d’extraordinaire.

… Des moments vécus de loin

Un an, qu’est ce que ça passe vite ! J’ai l’impression d’être parti hier… Et pourtant, j’en ai loupé des choses ! Le plus important, le CAP de ma sœur, son premier diplôme officiel, sa véritable entrée dans le monde des grands, j’ai aussi manqué son hospitalisation récente pour appendicite (quel stress !) et je vais même louper son permis! Je n’étais pas là pour l’hospitalisation de mes grands parents, j’ai manqué je ne sais combien d’anniversaires, la visite annuelle de mes petits cousins sudistes, j’ai loupé les galas d’équitation de mon petit cousin et tellement de fêtes de famille et autres retours d’amis.

Un an que je n’ai pas vu mes tantes, mes oncles, mes cousins adorés, un an que je n’ai pas caressé mon chien, un an que je n’ai pas partagé de café avec ma meilleure amie, un an que je n’ai pas été prendre de verre dans notre bar refuge… Un an, 365 jours, 525600 minutes…. Ça en fait du temps.

portrait-slieve-leagues-nb

… Et d’autres inoubliables!

Mais ces moments ont largement été compensés par d’autres, toujours gravés dans ma mémoire aujourd’hui. Des moments inoubliables que je n’aurais certainement pas pu vivre ailleurs qu’ici.

 Mon premier match de GAA au stade comme une vraie irlandaise, la visite de mes parents et la découverte des falaises de Slieve League, mon premier spectacle de River Dance, la remise en liberté de ces petits phoques sur la plage locale, la découverte de lieux à couper le souffle : Achill Island, le Wicklow, les côtes du Donegal, la ville vibrante de Kilkenny, Cork…  Halloween, les road trips entre copains, le match des Six Nations France-Irlande, les soirées traditionnelles au pub au son des fiddles et autres bodhran, la visite surprise de mes amis pour mon anniversaire, le retour dans ma deuxième famille (ah les collègues!)…

Go on Ireland! 🙂

Une année vécue à 200%

Cette année aura certainement été l’une des plus belles et riches de ma vie. J’aurais rencontré tellement de gens extraordinaires, de lieux magiques, vécu d’expériences uniques, et ça n’est pas fini! Aujourd’hui, ce sont ces moments la que j’ai envie de célébrer, cette nouvelle vie pleine d’opportunités, de rencontres et de découvertes. Et comme l’irlandaise que je deviens, c’est au pub avec une bonne pinte que je vais célébrer ça !


Merci!

 Je vous ai tous embarqué avec moi dans cette affaire ce 29 novembre 2015, et vous, vous ne l’aviez pas choisi… Alors j’aimerais dire merci à tous ceux qui me connaissent de continuer à m’attendre. Merci à vous de toujours m’accueillir comme on ne peut l’imaginer à chacun de mes retours. Merci de votre soutien et à bientôt!


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s