Sophie, 23 ans, au pair à Seattle

Expatriée aux: Etats-Unis, Seattle

Pendant:  1 an

sophie-kdo-3

Parle nous un peu de toi:

Je m’appelle Sophie, j’ai 23 ans et en 2013, je suis partie vivre un an aux Etats-Unis en tant que jeune fille au pair à Seattle, dans l’état de Washington. Je suis revenue le 12 août 2014, et aujourd’hui je suis professeur des écoles dans le Nord de la France.

J’étais plutôt bonne élève à l’école, j’ai longtemps voulu être professeur des écoles, mais au lycée, les profs m’ont conseillé de faire une prépa, j’étais capable de faire « mieux », « plus » que prof selon eux. Je me suis donc lancée dans une prépa aux grandes écoles de commerce, j’ai complètement raté cette année et j’ai totalement perdu confiance en moi. C’est une année que je ne revivrais pour rien au monde. Après ça, je me suis redirigée vers une licence d’éco. J’ai obtenu ma licence avec une bonne moyenne mais j’étais complètement perdue : qu’est-ce que j’allais faire après ? qu’est-ce que j’étais capable de faire après ça ?

Pourquoi as-tu décidé de partir?

Les Etats-Unis m’ont toujours fait rêver, les grandes villes, les films hollywoodiens, les stars… Un jour, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a parlé d’une expérience d’au pair, d’une fille qui avait visité pleins de villes, qui avait vécu l’expérience d’une vie. Alors je suis rentrée chez moi, j’ai fait des recherches puis je suis allée voir mes parents pour leur dire que je voulais partir. J’avais envie de savoir où j’en étais, j’avais envie de réaliser mes rêves, j’avais envie d’être toute seule, j’avais envie de grandir.

Trois mois plus tard, je finissais mon dossier pour l’agence Cultural Care Au Pair et puis je skypais avec ma future famille d’accueil : Jennifer, Steve et leurs trois filles Arlee (3 ans et demi) et Ellie et June (1 an).

sophie-kdo-5

Comment as-tu vécu cette expérience? Qu’est ce que tu en retiens?

Je suis partie le 22 juillet de Paris, je n’ai jamais autant pleuré ! Je me souviens m’être dit « MAIS QU’EST-CE QUE TU FAIS ? T’ETAIS PAS BIEN ICI ? TU CONNAIS MEME PAS LES GENS CHEZ QUI TU VAS ! ». les premières semaines n’ont pas été évidentes, la langue, le travail et le manque de vie social m’ont fait pleurer quelques fois, mais je n’ai jamais eu envie de rentrer, il fallait que j’aille plus loin.

C’est marrant de me souvenir de ces fois où j’ai pleuré, à l’époque je ne savais pas tout ce que cette expérience allait m’apporter… J’ai d’abord eu la chance de vivre avec des gens formidables, une deuxième famille aujourd’hui, ça n’a pas toujours été évident parce que nous avons des cultures différentes mais je leur serai toujours redevable pour tout ce qu’ils ont fait pour moi, j’y suis retournée cet été et c’est comme si rien n’avait changé, les liens qu’on a créé sont inébranlables ! Et puis je ne parle même pas de mes trois loulouttes, c’est un amour si fort que je ressens pour elles, elles me manquent chaque jour.

J’ai aussi rencontré des filles exceptionnelles, de plusieurs coins de l’Europe et qui font aujourd’hui parti de mes meilleures amies, rien n’aurait été pareil sans elles, on a tellement de souvenirs de cette année, on s’est déjà revu plusieurs fois et ce n’est pas fini !

sophie-kdo-2

J’ai réalisé des rêves à n’en plus finir : je suis allée dans toutes les villes dont je rêvais, j’ai visité les studios à LA, je suis partie à Hawaii où j’ai pu nager avec les dauphins, j’ai vécu Thanksgiving, Halloween… Le rêve américain quoi !

Et puis je crois que je me suis trouvée moi en partant… Quand j’y pense maintenant, je crois que je ne sais pas qui j’étais avant. J’ai l’impression que je me suis découverte, que j’ai découvert ce que j’aimais, ce que je n’aimais pas. J’ai fait un saut en parachute, je me suis faite tatouer, j’ai fait un tour d’hélicoptère, jamais je n’aurais voulu faire ces choses quelques mois auparavant parce que j’aurais trouvé ça dangereux ou bien parce qu’il aurait fallu que j’y réfléchisse (qu’est-ce que j’étais chiante !). Partir seul, comme ça, loin de tout, ça oblige à s’ouvrir aux autres, à une nouvelle culture, à de nouvelles habitudes mais c’est aussi repartir de 0, les gens n’ont pas d’à priori, pas de préjugé, il n’y a que ce que tu as envie d’être.

Quels sont tes conseils sur cette destination ?

Seattle est une ville magnifique, le côté grande ville mêlé à la nature tout autour est quelque chose que j’ai beaucoup aimé, le Mont Rainier à portée de vue quand on est en voiture on ne s’en lasse pas ! Et Vancouver au Canada n’est qu’à 4h de route !

sophie-kdo-1

Quels sont tes projets pour l’avenir?

J’ai adoré passer du temps avec les enfants quand j’étais là-bas, et je me suis rendue compte que je voulais vraiment être enseignante, je voulais servir à quelque chose et j’avais l’impression qu’en faisant ce métier je serai utile. Je suis rentrée en France, j’ai passé mon concours et je l’ai obtenu. J’ai tellement aimé Seattle que dans l’idéal, j’aimerai pouvoir aller y enseigner dans une école française d’ici quelques années, c’est un projet qui me tient à cœur, on verra s’il se réalise !

sophie-kdo-4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s