A quel point le voyage m’a-t-il changée ?

DSC_0398

Parlons d’un sujet un peu plus personnel aujourd’hui, un peu moins abordé aussi : l’impact qu’ont l’expatriation et le voyage sur une personne.Vous vous doutez certainement que l’on ne sort jamais intact après un long voyage, encore moins après une période d’expatriation.

En partant, nous décidons de nous confronter à autre chose, pour tout un tas de raisons différentes. Souvent car nous ressentons ce besoin de découvrir autre chose mais aussi de nous trouver nous-mêmes. Le besoin de changer de vie et de partir à l’aventure. J’ai moi-même décidé de tout laisser et partir à 1500 kilomètres pour découvrir la personne que j’étais réellement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne m’attendais pas à un tel changement. L’expatriation s’est avérée être une vrai révélation pour moi.

East Strand Arches retouche 1.jpg

Cependant, je peux comprendre que cela soit effrayant, se dire que l’on quitte son pays et que l’on ne sera plus jamais le/la même. Je sais que cela peut s’avérer très déstabilisant pour les proches, qu’ils ne nous retrouverons jamais vraiment complètement comme ils nous ont laissé.

Je pense tout particulièrement à ma famille, à mes parents, qui se retrouvent aujourd’hui face à une personne dont il n’imaginait peut être même pas l’existence il y a encore un an. Je pense à eux, qui sont témoins directs de ce changement de vie mais aussi de ce changement de personne.

Lorsque je repense à cette jeune fille attendant son avion pour Dublin le 27 février 2015, pleines de doutes, un peu apeurée par la nouvelle vie qui l’attendait, il faut l’avouer; je me dis que cette jeune fille là est aujourd’hui bien loin.

Le voyage m’a permis de me découvrir comme jamais je n’aurais pu le penser. Je me suis découverte forte et courageuse, ouverte et toujours plus curieuse, prête à profiter pleinement de cette expérience qu’est la vie de voyageur.

J’ai enfin pris confiance en moi

Voyager m’a permis de réaliser tout ce dont je pouvais être capable. Je me suis rendue compte que je pouvais tout à fait faire mes valises et partir à l’aventure avec moi-même. Je me suis révélée assez forte pour partir à la découverte du monde. Je me suis surtout découverte assez forte pour rester.  C’est certainement un peu étrange mais vivre à l’étranger me fait me sentir invincible et m’ôte toute peur.

J’en suis aujourd’hui persuadée, il n’y a pas mieux que le voyage pour se révéler et se rendre compte que nous sommes beaucoup plus forts et capables que ce que l’on pense généralement.

Portrait Cliff Noir et blanc retouche 1.jpg

Je me suis ouverte aux autres

Il s’agit certainement du changement le plus important pour moi, ancienne timide maladive. En voyageant, j’ai réalisé que la rencontre de nouvelles cultures était quelque chose d’extraordinaire. Au fil des rencontres, j’ai laissé ma timidité derrière moi pour m’ouvrir au monde. La convivialité et l’accueil des irlandais y sont certainement pour beaucoup. Je me suis ainsi vue au milieu de conversation passionnée avec  un parfait inconnu, à partager une pinte devant un match de rugby. Je me suis aussi vue partager un hamburger avec une personne rencontrée 10mn auparavant ou partager des longues discussions au coin du feu avec des irlandais tout juste rencontrés.

Statues Galway retouche 1.jpg
Quand je vous dis que je me suis ouverte aux autres… Même les statues ne me font plus peur!

J’ai décidé de profiter de la vie maintenant et je suis devenue plus positive

En voyageant, j’ai appris qu’il était inutile de se poser trop de questions, qu’il était indispensable d’arrêter de penser à toutes les situations possibles. J’ai appris qu’il y avait toujours quelques galères inévitables, imprévisible mais que c’est souvent de ces galères que l’on ressors les meilleurs souvenirs de voyage. Après tout, le voyage est bien insipide sans une dose d’aventure et d’imprévus. J’ai appris à positiver en voyageant, je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas de problème mais uniquement des solutions !

Killary Fjord retouche 1.jpg

J’ai aussi perdu des amis

L’expatriation n’est pas rose tous les jours. J’ai, bien entendu, rencontré de nombreuses personnes formidables, mais l’éloignement m’a également fait perdre plusieurs amis de longue date. Certains d’entre eux ne comprennent simplement pas vos choix de vie, d’autres ne prennent pas vraiment la peine de rester en contact. Malgré tout, les vrais amis continuent à être présents pour vous-même à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres. Et grâce au voyage, j’ai maintenant des amis aux quatre coins du monde : au Mexique, en Thaïlande, aux USA…

J’assume enfin mes rêves, je n’ai plus peur (ou presque)

Même si j’avais toujours eu envie de voyager et de découvrir le monde, j’ai toujours eu peur de tout abandonner et de me retrouver toute seule face à une telle aventure. Mais j’ai finalement décidé de surpasser cette peur et je ne le regrette pas. Aujourd’hui, je peux dire que je n’ai plus peur d’être seule face à l’aventure. L’expatriation m’a permis de me montrer tout ce dont j’étais capable et m’a permis de me rendre compte que réaliser ses rêves est l’une de meilleures choses qui puissent vous arriver.

coucher de soleil Rosses Point retouche 1.jpg

Mais surtout, au cours de cette année, j’ai découvert que le monde est beau et qu’il attend d’être découvert ! Alors n’attendez pas ! Foncez dès maintenant !

Publicités

2 réflexions sur “A quel point le voyage m’a-t-il changée ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s